TEXTE PDF

A. LANGE & SOEHNE

Né à Dresde en 1815, rien ne vouait Ferdinand Adolph Lange, fils d'armurier, à devenir ce brillant horloger qui fondera l'une des plus prestigieuses manufactures. A la séparation de ses parents, Ferdinand A. Lange est accueilli par une famille qui le place auprès d'un célèbre horloger de la cour, Gutkaes. Brillant élève, il suit également les cours de l'école Polytechnique. Fait rare pour l'époque, il part ensuite approfondir ses connaissances là où l'art horloger est alors le plus développé : en Angleterre et en France, auprès d'un élève de Breguet. C'est grâce à cet acquis qu'il créera plus tard l'échappement à ancre. Soucieux de donner un nouvel essor économique à la ville de Glashütte, Ferdinand A. Lange obtient de l'état un prêt qui lui permet d'y construire une manufacture horlogère. En contrepartie de ce prêt, il s'engage à former 15 apprentis locaux. En 1868, Ferdinand A. Lange s'associe avec son fils ainé Richard. Ils rebaptisent la maison « A. Lange & Söhne ». La maison survivra à la Première Guerre Mondiale grâce à sa fabrication de chronomètres de marine. La Seconde Guerre lui sera moins heureuse : la Manufacture est détruite et expropriée par le régime communiste. 145 ans jour pour jour après l'arrivée de son arrière-grand père, Walter Lange rentre à Glashütte lors de la réunification des deux Allemagne, en 1990. Afin de restaurer l'héritage familial, il fonde « Lange Uhren GmbH » et dépose la marque « A. Lange & Söhne ». Neuf ans plus tard, la manufacture intègre le groupe Richemont.

Philosophie

Une histoire vivante L’histoire de l’art horloger de Lange est indissociablement liée à son origine saxonne. Ses valeurs et ses idéaux remontent à la Cour Royale de Saxe sous le règne d’Auguste le Fort. Des éléments traditionnels Chaque mouvement Lange évoque l’héritage de la manufacture saxonne vieille de près de 170 ans, grâce à des éléments de l’histoire de la marque reflétés dans les spécificités qui font des montres A. Lange & Söhne des chefs-d’œuvre uniques. Un savoir-faire exceptionnel Chez A. Lange & Söhne chaque élément d’un mouvement possède sa propre finition technique, qu’il soit ou non visible à travers le fond en saphir du boîtier. Et comme ces finitions sont faites à la main, les artisans de Lange apportent leur touche personnelle à chaque pièce. Cette finition manuelle de mouvements manufacturés pouvant compter jusqu’à 556 composants est un des processus nécessitant le plus de temps dans l’horlogerie. L’ingéniosité saxonne Dans le domaine de l’horlogerie, les excellents ingénieurs de Lange font honneur à l’esprit d’innovation saxon en réalisant des mouvements extraordinaires. Leur ingéniosité a contribué à faire peu à peu progresser l’horlogerie de précision. Une manufacture contemporaine Toutes les parties importantes d’un mouvement Lange sont développées, fabriquées et finies à la manufacture.