Arrêtons de parler de l’engouement pour les montres vintage !

L'année dernière nous avons davantage entendu parler de la “vintage watch craze” (l'engouement pour les montres vintage) que lors de la dernière décennie ! Mais cela ne relève ni de la frénésie, ni d’une tendance ou d’un engouement en particulier !

By Alexandre Ghotbi

Le marché des montres vintage, en particulier celui des montres bracelet, se porte bien depuis la fin des années 1980, lorsqu'elle a obtenu le statut d’objet de désir et de collection par rapport à la montre de poche qui était jusque-là considérée comme une forme plus sérieuse auprès des collectionneurs de montres.

Depuis 25 ans le marché de la montre vintage est en croissance constante; les records de prix s’enchainant à un rythme toujours plus élevé. Ce marché, qui semblait être une terre sacrée réservée aux cognoscenti et aux érudits en Europe et aux Etats Unis, s’est récemment ouvert à l’Asie et au Moyen-Orient. De plus, l'important bouleversement actuel du marché horloger a poussé les médias à s'en détourner au profit des montres vintage.

L’un des phénomènes les plus intéressants n’est pas la couverture médiatique, mais plutôt le nombre incroyable de jeunes aficionados qui se tournent vers les montres vintage ! Ce phénomène s’explique peut-être en partie par le fait qu'elles peuvent non seulement être obtenues pour une somme moins importante que leurs contreparties modernes (à part bien sûr les sommes incroyables obtenues aux enchères par certaines pièces), mais aussi porter un garde-temps vintage est un signe d’indépendance et d’une personnalité à l’abri de l’influence du marketing.

L’âge mis à part, il y a certains éléments sur lesquels tous les collectionneurs de vintage s’accordent et qui peuvent expliquer la popularité grandissante du vintage. L’un serait le prix d’un garde-temps vintage. Ce dernier n’est pas fixé par la marque mais par le marché, les prix des enchères constituant le benchmark. Un deuxième élément, peut-être le plus important, est le facteur de rareté. Les chances de rencontrer quelqu’un qui porte la même pièce « ultra limitée » sont faibles. N’oublions pas que les montres vintage sont rares, non pas parce que la marque décidait d’en produire un nombre limité avec un cadran ou un boitier spécial, mais bien parce qu’elles ont été produites à une époque antérieure à l’industrialisation de la manufacture horlogère, et que trouver des modèles en bon état initial devient de plus en plus difficile, à mesure que ces années s’éloignent.

Cependant, les aspects les plus importants de l’attrait des montres vintages sont intangibles : ces montres sont rassurantes, elles sont le gage de l'esprit libre de leur propriétaire qui ne cède pas aux diktats des tendances et du marketing, et surtout ces montres portent la marque du temps passé... Elles ont une histoire à raconter.