TEXTE PDF

VULCAIN

Vulcain, La Montre des Présidents

Reconnue pour ses modèles iconiques et pour ses mouvements mécaniques uniques, la manufacture Vulcain occupe une place à part dans l’univers de la haute horlogerie. Fondé en 1858, l’atelier des frères Ditisheim - qui donnera naissance à la marque Vulcain - se fait d’emblée remarquer par ses montres à complications obtenant des distinctions dans plusieurs expositions universelles. Près d’un siècle plus tard, Vulcain lance le premier mouvement réveil mécanique qui conquiert rapidement le monde. Le légendaire calibre Cricket prend son envol avant d’entrer dans la légende comme la « montre des présidents ». En effet, les chefs d’Etat américains Eisenhower, Trumann, Nixon et Johnson s’afficheront tous avec une Vulcain au poignet ce qui vaudra à la marque cette prestigieuse réputation. Mais les qualités techniques des montres Vulcain séduiront également explorateurs et aventuriers. Dès les années 1950, la marque locloise devient partenaire d’expéditions célèbres en mer et en montagne.

Le Calibre Vulcain Cricket

Son plus beau titre de gloire, Vulcain le remportera au milieu du XXe siècle. En 1947, la «Fabrique de Montres Vulcain» présente la première montre-bracelet réveil véritablement fonctionnelle. L’idée d’intégrer une alarme à une montre n’était pas entièrement nouvelle. Mais jamais encore un horloger n’avait réussi à concevoir un mouvement de taille standard capable de produire un son assez puissant pour réveiller son possesseur. Pour relever ce défi, Robert Ditisheim s’entoure des meilleurs horlogers et ingénieurs. Après cinq ans de recherche et de développement, il présente le fameux calibre mécanique Cricket à remontage manuel, doté de deux barillets, l’un pour le mouvement, l’autre pour le réveil, dont le son strident évoque le chant du criquet, d’où son nom.

Vulcain, une sportive de l’extrême

Ascension du K2 Les montres Vulcain résistent aux conditions les plus dures: comme dans les années 30, les commerciaux de la marque chaux-de-fonnière mettent leurs montres aux poignets de sportifs chevronnés. Outre le football, Vulcain vise tant les sommets que les abysses. Histoire de fêter les 90 ans du Club alpin italien en 1954, une équipe de 14 alpinistes transalpins s'était juré de vaincre pour la première fois le K2, sommet himalayen mythique de la chaîne du Karakorum située aux confins de I'lnde, de la Chine et du Pakistan. Sous la direction du professeur de géologie Ardito Desio, 700 porteurs transportèrent plus de treize tonnes de matériel jusqu'au camp de base situé à 5000 m d'altitude, au pied de cette magnifique pyramide de roche et de glace. Le 31 juillet 1954, les membres de la cordée de Lino Lacedelli et d'Achille Compagnoni atteignent 8620 m - seul I'Everest est plus haut - accompagnés de leurs Cricket. La Nautical et les profondeurs La seule montre au monde qui sonne sous I'eau doit beaucoup aux exploits d'un homme hors du commun, Hannes Keller. Dès son école de recrues, ce Zurichois est passionné de plongée: au service militaire, un camarade avait révélé au jeune Keller les beautés de la vie sousmarine. En 1959, les exploits répétés d'Hannes Keller sont parvenus aux oreilles des dirigeants de Vulcain. Ils décident de mettre au point sur ses conseils une montre indiquant précisément les paliers de décompression: la célèbre Nautical. De plus, sa sonnerie s'entendait très bien sous I'eau, un plus évident dans I'obscurité des grands fonds. Lors de sa première tentative d'atteindre 155 mètres de profondeur dans Ie Lac Majeur, avec un mélange révolutionnaire de gaz - calculé par un professeur de I'EPFZ - et des temps de décompression fortement raccourcis, Keller n'attire pas les foules: seul, un journaliste du jeune quotidien Blick y assiste. Mais la nouvelle fait le tour du monde: plus de 500 articles de presse la mentionnent et les actualités cinématographiques rendent immédiatement le plongeur célèbre. Keller battra ensuite son propre record vers I'île de Catalina, au large de Los Angeles. Le 2 décembre 1962, il descendit à 315 mètres. De ce fait, outre le légendaire calibre réveil Cricket qui continue à faire battre les modèles iconiques de la marque, la manufacture a su s’imposer en proposant des modèles classiques mythiques en lien avec la fabuleuse histoire de Vulcain. Autour de ces deux piliers révélant leur indéniable puissance évocatrice, la marque continue à forger sa réputation exemplaire. « La force d’une marque tient à la réalité de son histoire et à la vérité de son produit », répète-t-on volontiers chez Vulcain. Ce credo guide depuis toujours l’activité de la manufacture. Hier, aujourd’hui et demain.